Purple CAMi Logo

Une initiative de

Headshot of Elke Hutton

L'empathie et la compassion m'ont sauvé la vie

Témoignage d'Elke sur compassion
Elke Hutton
La voix des patients de l'AMC Comité d'éthique provincial du Partenaire Patient SHA, Coprésidente du Comité PFCC Prince Albert

Lorsque j'habitais à Richmond, en Colombie-Britannique, j'étais à la recherche d'un nouveau médecin généraliste, après que l'ancien m'ait dit qu'il n'était pas ma mère quand je suis venue le voir pour avoir l'assurance que j'irais bien pendant une intervention non urgente. En fait, mon instinct ne me trompait pas. Je n'allais pas bien. J'ai fait une terrible réaction à un anesthésique et j’ai été clouée au lit pendant près d'un an, avec de fortes douleurs et une perte de poids de 40 kg. Je devais acheter des vêtements au rayon enfants. Dire que j'étais effrayée était un euphémisme. En outre, les professionnels de la santé qui auraient dû m'aider m'ont traitée de geignarde et m'ont tourné le dos. Je me suis sentie abandonnée au moment où j'en avais le plus besoin et j'ai vraiment cru que j'allais mourir.

Je me contentais de soins médicaux précaires fournis par des cliniques sans rendez-vous jusqu'à ce que je rencontre Corey, un jeune médecin en début de carrière. Il m'a promis de prendre mon cas en charge et d'essayer de découvrir ce qui s'était passé. Mon niveau de stress atteignait des sommets, provoquant toutes sortes de symptômes horribles. Ma maladie a coïncidé avec la mort traumatisante de mon beau-fils, le décès de ma grand-mère, le cancer et les problèmes pulmonaires de mon mari, en plus de mes propres difficultés.

« Il m'a vraiment sauvé la vie en m'acceptant inconditionnellement comme patiente. »

Le Dr Corey Hambleton a fait toutes les recherches et tous les tests possibles. Il m'a vraiment sauvé la vie en m'acceptant inconditionnellement comme patiente. Il ne m'a jamais jugée, mais a compris que j'étais traumatisée et que j'avais besoin d'aide.

Le Dr Hambleton a créé une clinique fondée sur le travail d'équipe bien avant que cela ne devienne un mot à la mode et une idée « révolutionnaire ». Au centre de son bureau se trouve un studio de Pilates qu'il a installé pour se maintenir en forme. Il dispose d'un massothérapeute, d'une infirmière praticienne, d'un psychologue agréé, d'un physiothérapeute et d'autres collaborateurs qui prodiguent des soins à ses patients selon ses instructions, car nous avons tous besoin d'une approche thérapeutique plus large et de soins en équipe. Lui également.

Il avait ce don et, d'une certaine manière, il voyait clair en moi. Il m'a serré dans ses bras pour me soutenir et m'a permis de m'asseoir dans son bureau jour après jour, car il comprenait que j'avais besoin d'aide. Il a même surveillé des examens pour moi dans son bureau, un environnement sans parfum, à un moment où j'étais assez forte pour reprendre des études en ligne à l'Université de la Colombie-Britannique, aucun lieu public ne pouvant être contrôlé pour les parfums. C'est grâce à son aide que j'ai pu reprendre mes études pour obtenir mon diplôme en 2011. Il m'a fallu 10 ans, mais j'ai réussi. Corey a renforcé mes capacités en m'aidant à surmonter mes handicaps.

Je me sens incroyablement chanceuse de l'avoir côtoyé pendant mon cheminement vers la guérison. Je sais maintenant à quoi ressemble un médecin dévoué et centré sur le patient. Je peux partager notre histoire pour inspirer les autres et les amener à nous considérer comme un modèle de tout ce qui est bon dans le monde de la médecine éthique, saine et positive.

Lorsque j'ai décidé de déménager dans un endroit où l'air est pur, j'ai perdu le meilleur médecin à vie. Son travail était terminé. Je n'oublierai jamais comment il m'a estimée, respectée et fait tout ce qui était en son pouvoir pour me sauver d'un traumatisme et de mes propres peurs imaginaires. La vie m'avait mis sur un chemin difficile, mais il a allégé mon parcours et m'a aidée à reprendre des forces.

Heureusement pour nous tous, Corey, comme je l'appelais, fait partie de la faculté de médecine de l'UBC. J'espère que ce récit incitera d'autres médecins à comprendre que pour être un excellent praticien, il faut non seulement des connaissances, mais aussi un grand cœur, un amour inconditionnel et du respect pour chacun des patients. À cela s'ajoutent la révérence et l'humilité, car être responsable de la vie d'un autre être humain et respecter le serment du médecin n'est pas facile au quotidien. En bout de ligne, tout ce qui compte, c'est le nombre de vies qu'un médecin a améliorées, parce qu'il a choisi la vocation et la mission de médecin et de guérisseur.

Corey, merci du fond du cœur d'avoir été mon professeur et mon aide dans un moment de détresse.

Témoignages similaires
Un grand merci à la Dre Dawson et à l’OVFHT!
Je ne remercierai jamais assez mon médecin de famille, la Dre Charlotte Dawson, qui a tout simplement changé ma vie!
Nicole 
• Almonte, ON 
• August 15, 2023
Merci à tous mes mentors!
Je me souviens du moment où j’ai réalisé que j’avais un mentor. M’étant récemment familiarisée avec le le concept, je me demandais si je devais me trouver un mentor. J’ai eu une révélation : j’en avais déjà un!
Cathy MacLean 
• Saskatoon 
• November 28, 2023
Partager ce témoignage
Partagez votre témoignage avec le milieu de la médecine universitaire.

Avez-vous envie de partager une expérience qui vous a marqué d'une manière significative, de remercier quelqu'un que vous appréciez ou de raconter votre histoire? Nous serions ravis de vous entendre! C'est votre espace pour partager ce que vous voulez.

Lire d'autres témoignages

Un véritable changement demande du temps et des efforts, mais chaque jour, nous sommes témoins d'interactions qui façonnent la culture de la médecine universitaire. Voici d'autres témoignages d'autres personnes qui se sont manifestées.

Soft light blue gradient
Headshot of Dr. Lawrence Yang
Le pouvoir de fixer des limites
Prendre soin de soi
Dr Lawrence Yang
J'étais un candidat idéal pour la médecine familiale. J'avais eu d'excellentes notes au secondaire, je m'en sortais bien à la faculté et j'avais excellé au MCAT
Soft light green gradient
Headshot of Dr. Angela Cooper
Le pouvoir des rapprochements aide à faire la lumière sur la culture cachée de la médecine
Espaces Sûrs
Dre Angela Cooper
Récemment, j'ai donné une présentation intitulée « Why Wellness Interventions Don't Work » (Pourquoi les interventions en faveur du bien-être ne fonctionnent pas), afin de déterminer comment la culture médicale pouvait créer des obstacles au bien-être.
Soft light yellow gradient
Headshot of Elke Hutton
Il est impossible de savoir ce que l’on ne sait pas! Apprenons à reconnaître les préjugés!
Équité
Ketan Kulkarni
En tant que médecin appartenant à une minorité PANC (personnes autochtones, noires et de couleur), j’apporte à la table une grande variété de nuances qui forment un ensemble complexe. J'ai la chance et le privilège de soigner des patients atteints de maladies du sang et de cancers et d'aider des familles aux antécédents très variés, qu’il s’agisse de nouveaux arrivants ou de Canadiens de souche.
Soft light red gradient
Un cheminement marqué par la compassion : l’impact d’un médecin de famille sur ma formation
Respect
Geneviève Moineau
When I look back at my experiences during my medical education journey, there is one moment that I cherish with great appreciation.